Nos sources préférées

L’imposture économique de Steve Keen

dans : Nos sources préférées  |   Publié par :   |   Thèmes:   |  Commentaires: 0

Dans « L’imposture économique » (éditions de l’Atelier, 2014), l’économiste australien Steeve Keen
critique un à un les piliers de la théorie néoclassique dominante, qui sous-tend la pensée néolibérale
conventionnelle. Considéré comme l’un des rares économistes à avoir prévu la crise économique de
2007-2008, Steeve Keen avait publié, dès 2001, une première édition de cet ouvrage, « Debunking
economics»
Ouvrage fondateur, selon l’économiste français Gaël Giraud, qui a assuré la direction scientifique de la
traduction et en signe la préface, L’imposture économique constitue une critique de la théorie
économique dominante depuis la fin du 19e
siècle. En effet, selon Gaël Giraud, aucune des théories fondatrices de l’économie universitaire ne résiste à l’analyse de Steeve Keen, dont le projet est ambitieux. Il s’agit de proposer une synthèse des critiques internes formulées sur l’économie néoclassique.

Fin connaisseur de l’Homo œconomicus, Steeve Keen détruit, de l’intérieur, l’édifice théorique sur lequel reposent les préconisations néolibérales. « Ce qui est très impressionnant, c’est qu’une fois que vous avez parcouru l’entièreté de l’ouvrage, il ne reste pas grand-chose qui tient debout dans l’économie néoclassique, il ne reste que des ruines fumantes », résume Gaël Giraud. En outre, cet ouvrage invite à engager une réforme profonde de l’enseignement et de la recherche économique pour une reconstruction plus scientifique et cohérente de la discipline

Donnez-nous votre avis:

Menu